À propos de nous

Fon­da­ti­on et déve­lo­p­pe­ment de l’ARY

Tra­di­ti­ons vivantes

L’Association Roman­de des Yod­leurs – ARY en abré­gé – a été fon­dée en 1937 et est l’organisation faî­tiè­re des qua­tres sec­tions, com­po­sées: des yod­leurs, des jou­eurs de cor des Alpes et de buchel, des lan­ce­urs de dra­peau ain­si que des jeu­nes talents.

L’ARY est une asso­cia­ti­on de cou­tumes. Ses efforts por­tent sur le main­tien, la valo­ri­sa­ti­on et la pro­mo­ti­on des cou­tumes suis­ses. L’association accor­de une atten­ti­on par­ti­cu­liè­re à la pro­mo­ti­on des jeu­nes de tous âges.

Com­po­si­ti­on de l’ARY

Jura
Neuchâtel
Fribourg
Vaud
Genève
Valais

Le lien ent­re les deux langues

Retour aux origines

Con­tr­ai­re­ment aux sou­haits réels de l’Association Fédé­ra­le des Yod­leurs (AFY), l’ARY a été fon­dée en 1937 et s’est déve­lo­p­pée en un temps rela­ti­ve­ment court pour deve­nir une sous-asso­cia­ti­on complète.

Le grand idéa­lisme des mem­bres du comi­té, qui ont renon­cé à leur droit au rem­bour­se­ment des frais, a per­mis de sur­mon­ter les obsta­cles finan­ciers initi­aux. L’ARY est deve­nue un pont ent­re les deux zones lin­gu­is­ti­ques en reli­ant les can­tons fran­co­pho­nes et germanophones.

1ère jour­née des yod­leurs à Aigle
Le cho­ra­le d’en­sem­ble diri­gé par Wil­li Mosi­mann

1907 —

Le pre­mier club de yodel alpin de Suis­se roman­de est fon­dé à Genève.

— 1915

Ser­riè­res-Peseux fon­de le club de yole de Neuchâtel.

1917 —

Fon­da­ti­on du grou­pe de yodel de Vevey.

— 1918

Le deu­xiè­me club de Genè­ve est fon­dé, l’Alphüttli.

1920 —

Le troi­siè­me club genevois, le Schwy­zer­hüs­li, est déjà en cours de création.

— 1921

L’Alpenrösli est fon­dé à Lausanne.

1923 —

Le club des yod­leurs de Mon­treux est créé.

— 1926

Genè­ve devi­ent le fief des yod­leurs de Suis­se roman­de. Le qua­triè­me club, le Chüey­er­bue­be, est né.

1926 —

La même année, l’Alpenrösli est fon­dé à Fribourg.

— 1929

Le club de gym­nas­tique Edel­weiss devi­en­dra le pre­mier club de yodel valaisan, l’Alpenrösli à Sierre.

1932 —

Un aut­re club fri­bour­geois est créé sous le nom d’Edelweiss.

André Infan­ger, yod­leur solis­te et jou­eur de cor des Alpes, ten­te pour la pre­miè­re fois de fon­der une asso­cia­ti­on de yod­leurs en Suis­se roman­de. Cet­te pro­po­si­ti­on est reje­tée par l’AFY.

— 1933

Le club de yodel Edel­weiss Lau­sanne, anci­en­ne­ment Amis des Yod­leurs, est éta­b­li à Lausanne.

1934 —

Le pro­chain Edel­weiss fleur­i­ra à Morges.

— 1936

Tout près du Lac à Ouchy, l’Echo des Alpes s’est réuni en 1936.

Lors de l’assemblée des délé­gués de l’AFY du 22 mars, les clubs de Suis­se roman­de sont affec­tés à la sous-asso­cia­ti­on BKJV.

1937 —

Le 14 mars, 35 repré­sen­tants de clubs de 9 grou­pes se sont réu­nis à Lau­sanne au Café Restau­rant des Lau­ri­ers et ont fon­dé l’Association Roman­de des Yod­leurs cont­re la volon­té de l’AFY.

Une décisi­on unani­me est pri­se pour fon­der une asso­cia­ti­on roman­de des yod­leurs en tant que sous-asso­cia­ti­on de l’AFY. Cet­te décisi­on est con­fir­mée par la pré­sen­ta­ti­on géné­ra­le, la bel­le chan­son ber­noi­se «Bärn­er­land b’hüet Gott».

Le 27 juin, la 1ère jour­née de yodel de l’ARY à Aig­le suit immé­dia­te­ment et est un suc­cès complet.

— 1938

Lors de l’assemblée des délé­gués de l’AFY à Gran­ges les 23 et 24 avril, l’Association Roman­de des Yod­leurs a été approu­vée sans voix dis­si­den­te et avec de grands applau­dis­se­ments, et a été admi­se dans la gran­de famil­le de l’AFY com­me cin­quiè­me sous-association.